Qu’est-ce que la pollution de l’air?

La pollution est désormais un terme courant, si bien que nos yeux sont habitués à le rencontrer çà et là sur la toile. Nous entendons parler des différentes formes de pollution et nous en prenons connaissance par le biais des médias. La pollution de l’air est l’une de ces formes qui se réfère à la contamination de l’air, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Une altération physique, biologique ou chimique de la qualité de l’air dans l’atmosphère peut être qualifiée de pollution. Elle se produit lorsque des gaz nocifs, de la poussière ou de la fumée pénètrent dans l’atmosphère et rend difficile la survie des plantes, des animaux et des humains.

La pollution de l’air peut être visible comme elle peut être invisible. Une autre façon d’envisager la pollution de l’air pourrait être toute substance susceptible d’entraver l’atmosphère ou le bien-être des êtres qui y vivent. La survie de tous les êtres vivants est assurée grâce à une combinaison de gaz qui forment ensemble l’atmosphère ; le déséquilibre provoqué par l’augmentation ou la diminution du pourcentage d’un de ces gaz peut être un danger pour la survie.

La couche d’ozone, considérée comme cruciale pour l’existence des écosystèmes de la planète, s’appauvrit en raison de l’augmentation de la pollution. Le réchauffement de la planète, conséquence directe du déséquilibre accru des gaz dans l’atmosphère, est désormais connu comme la plus grande menace et le plus grand défi pour la survie du monde contemporain.

Types de polluants

Afin de comprendre les causes de la pollution de l’air, une première catégorisation peut être faite :

  • Les polluants atmosphériques primaires : Ils peuvent principalement provenir de sources primaires ou de sources secondaires. Les polluants qui sont le résultat direct du processus peuvent être appelés polluants primaires. Un exemple classique de polluant primaire est le dioxyde de soufre émis par les usines.
  • Les polluants secondaires : Ce sont ceux qui sont causés par le mélange et les réactions des polluants primaires. Le résultat est une altération de la qualité de l’air extérieure, phénomène aussi connu sous le nom de smog. Il est créé par les interactions de plusieurs polluants primaires, il fait donc parti des polluants secondaires.

Les différentes causes de la pollution de l’air

1. La combustion des énergies fossiles

la pollution de l'air Le dioxyde de soufre émis lors la combustion des énergies fossiles comme le charbon, le pétrole et d’autres combustibles industriels sont l’une des principales causes de la pollution de l’air. La pollution émise par les véhicules, notamment les camions, les 4×4, les voitures, les trains et les avions, est à l’origine d’une énorme quantité de rejets altérant la qualité de l’air bien que ces machines en tout genre soient utiles et que nous comptons sur elles pour satisfaire nos besoins quotidiens de base en matière de transport.

C’est leur utilisation excessive qui tue notre environnement, car des gaz dangereux polluent ce dernier. Le monoxyde de carbone, causé par une combustion incorrecte ou incomplète et généralement émis par les véhicules, est un autre polluant ayant un rôle majeur aux côtés des oxydes d’azote, qui sont produits par des processus naturels et artificiels.

2. Les activités agricoles

L’azote est un sous-produit très courant dans les activités liées à l’agriculture et est l’un des gaz les plus dangereux à partir du moment où il se répand dans l’atmosphère. L’utilisation d’insecticides, de pesticides et d’engrais dans les activités agricoles a beaucoup augmenté. Ceux-ci émettent des produits chimiques nocifs dans l’air et peuvent également entraîner une pollution de l’eau.

3. Les gaz d’échappement des usines et des industries

Les activités industrielles rejettent dans l’air une grande quantité de monoxyde de carbone, d’hydrocarbures, de composés organiques et de produits chimiques, ce qui appauvrit la qualité de l’air. L’industrie est un secteur qui concerne la plupart des pays du monde. Les raffineries de pétrole rejettent également des hydrocarbures et divers autres produits chimiques qui polluent l’air et provoquent également la pollution des sols.

4. L’industrie minière, un autre responsable de la pollution de l’air

la pollution de l'air L’exploitation minière est un processus par lequel les minéraux situés sous terre sont extraits à l’aide d’équipements motorisés imposants. Au cours de ce processus, de la poussière et des produits chimiques sont libérés dans l’air, ce qui entraîne une pollution atmosphérique massive. C’est l’une des raisons qui est responsable de la détérioration des conditions de santé des travailleurs et des habitants des environs de ces mines.

5. Pollution de l’air intérieur

Les produits de nettoyage et les peintures émettent des produits chimiques toxiques, ce qui diminue déjà la qualité de l’air intérieur. Avez-vous déjà remarqué qu’une fois que vous avez peint les murs de votre maison, une sorte d’odeur se répand, à tel point qu’il est parfois difficile de respirer ? Les matières particulaires, connues sous l’acronyme PM, sont une autre cause de pollution. Se référant aux particules flottant dans l’air, les PM sont généralement causées par la poussière, la combustion…. etc.

Les effets néfastes de la pollution de l’air

1. Problèmes respiratoires et cardiaques

la pollution de l'air Les effets de la pollution de l’air sont alarmants. En effet, la pollution de l’air est connue pour créer plusieurs problèmes respiratoires et cardiaques ainsi que des cancers, entre autres menaces pour l’organisme. On sait que plusieurs millions de personnes sont décédées des suites directes ou indirectes de la pollution de l’air. Un des faits connus est que les enfants des régions exposées aux polluants atmosphériques souffrent principalement de pneumonie et d’asthme.

2. Réchauffement de la planète à cause de la pollution de l’air

Un autre effet direct est l’altération immédiate que le monde connaît en raison du réchauffement climatique. Avec l’augmentation des températures sur la surface de la planète, la montée des eaux et la fonte des glaces dans des régions plus froides, le déplacement et la perte d’habitats sont les signaux d’une catastrophe imminente si des actions de préservation et de prévention ne sont pas entreprises rapidement.

3. Les pluies acides

Des gaz nocifs comme les oxydes d’azote et les oxydes de soufre sont libérés dans l’atmosphère lors de l’utilisation des combustibles fossiles. Lorsqu’il pleut, les gouttelettes d’eau combinées avec ces polluants atmosphériques, deviennent acides et tombent ensuite sur le sol sous forme de pluie acide. Celle-ci peut causer causer des dégâts considérables chez les humains, les animaux et aux cultures.

4. Eutrophisation

L’eutrophisation est un état dans lequel une grande quantité d’azote présente dans certains polluants se développe à la surface de la mer et se transforme en algues, ce qui a des effets néfastes sur les plantes, les poissons et d’autres espèces animales. Les algues de couleur verte qui sont présentes dans les lacs et les étangs sont uniquement dues à la présence de ce produit chimique.

5. Effet sur la faune

la pollution de l'air Tout comme les humains, les animaux sont également confrontés aux effets dévastateurs de la pollution atmosphérique. Les produits chimiques toxiques présents dans l’air peuvent obliger les espèces sauvages à se déplacer et à changer d’habitat. Les polluants toxiques se déposent à la surface de l’eau et peuvent également affecter les animaux marins.

6. Appauvrissement de la couche d’ozone

L’ozone existe dans la stratosphère de la terre et protège les êtres humains contre les rayons ultraviolets (UV) nocifs. La couche d’ozone de la terre s’appauvrit en raison de la présence de chlorofluorocarbures, des hydro chlorofluorocarbures dans l’atmosphère. En s’amincissant, la couche d’ozone va émettre des rayons nocifs pour la planète et peut donc causer des problèmes au niveau de la peau et des yeux. Les rayons UV peuvent également affecter les cultures.


Lorsque vous essayez d’étudier les sources de pollution de l’air, vous faites une liste des d’activités et des phénomènes qui créent ces polluants. Il existe deux types de sources que nous allons examiner : les sources naturelles et les sources artificielles.

Les sources naturelles de pollution comprennent les poussières transportées par le vent depuis des endroits avec très peu ou pas de couverture végétale, les gaz libérés par les processus corporels des êtres vivants (dioxyde de carbone des humains pendant la respiration, méthane du bétail pendant la digestion, oxygène des plantes pendant la photosynthèse). La fumée provenant de la combustion de divers objets inflammables, des éruptions volcaniques, etc., ainsi que l’émission de gaz pollués, figurent également sur la liste des sources naturelles de pollution.

Si l’on considère les contributions humaines à la pollution de l’air, la fumée est à nouveau un élément important. La fumée émise par diverses formes de combustion comme la biomasse, les usines, les véhicules… etc. Les déchets utilisés pour créer des décharges génèrent du méthane, qui est nocif à plusieurs niveaux. Les réactions de certains gaz et produits chimiques forment également des fumées nocives qui peuvent empêcher de respirer un air de qualité.

Solutions pour contrer la pollution de l’air

1. Favoriser les transports en commun

la pollution de l'air Encourager les gens à utiliser de plus en plus les modes de transport commun (comme le covoiturage) pour réduire les émissions de CO2, responsables en partie de la pollution atmosphérique. Si vous et vos collègues venez de la même ville et avez les mêmes horaires, vous pouvez considérer cette option pour économiser de l’énergie ainsi que de l’argent.

2. Économiser l’énergie

Justement, un autre geste que vous pouvez faire pour économiser de l’énergie c’est d’éteindre les ventilateurs et les lumières lorsque vous sortez. Un grand nombre de combustibles fossiles sont brûlés pour produire de l’électricité. Vous pouvez sauver l’environnement de la dégradation en réduisant indirectement le nombre de combustibles fossiles brûlés.

3. Comprendre le concept de réduction, de réutilisation et de recyclage

Ne jetez pas les objets qui ne vous sont pas utiles. Réutilisez-les plutôt à d’autres fins. Par exemple, vous pouvez utiliser de vieux pots pour stocker des céréales ou des légumes secs.

4. L’importance des énergies renouvelables

la pollution de l'air Les énergies renouvelables comme l’énergie solaire, éolienne et géothermique sont en plein essor à notre époque. Les gouvernements de divers pays ont accordé des subventions aux consommateurs qui souhaitent installer des panneaux solaires dans leur maison. Cela contribuera grandement à réduire la pollution de l’air.

5. Utiliser des appareils à haut rendement énergétique

Les lampes fluorescentes compactes (LFC) consomment moins d’électricité que leurs homologues, les lampes électriques standards. Elles vivent également plus longtemps. Votre facture d’électricité est plus raisonnable c’est certain. En prime, ces lampes vous aident à réduire la pollution.

Plusieurs tentatives ont eu lieu dans le monde entier, au niveau des particuliers, des industries et des gouvernements, pour freiner l’intensité de la pollution de l’air et retrouver un équilibre en ce qui concerne les proportions des gaz utilisés. Il s’agit d’une tentative directe pour freiner le réchauffement climatique. Nous assistons à une série d’innovations et d’expériences visant à trouver des solutions alternatives et non conventionnelles pour réduire les polluants car une telle dégradation de la qualité de l’air est un miroir qui reflète la folie de l’homme, et un défi que nous devons relever pour avoir des lendemains meilleurs.