Devis pour l’installation de VMC - Nos conseils

Afin d’améliorer la qualité de l’air ambiant, il est nécessaire d’aérer le logement. Mais pour certaines pièces dépourvues de fenêtres, la VMC est indispensable. Si votre logement n’est pas encore équipé, il est temps d’acheter un système de ventilation afin d’assurer le renouvellement de l’air.

Cela dit, il s’agit d’un investissement important à ne pas prendre à la légère. Il convient donc de comparer les prix et de demander plusieurs devis pour l’installation de votre VMC. Et pour bien comprendre les offres commerciales proposées par les artisans, lisez ce guide. Vous pourrez également faire votre demande de devis directement auprès de nos partenaires par la suite pour gagner du temps !

Pourquoi installer une VMC dans son logement ?

La VMC (ou ventilation mécanique contrôlée) vous permet d’éliminer l’air vicié à l’intérieur de votre logement. En effet, après isolation, l’air intérieur ne s’évacue pas toujours.

C’est particulièrement le cas dans les pièces dites de services (comme la cuisine, les toilettes ou la salle de bain) qui ne disposent pas de fenêtres et que l’on considère souvent comme des pièces humides. En effet, ces différentes pièces ont un taux d’humidité très élevé. Ce qui peut entraîner le développement des acariens, des bactéries ou des champignons. Et tous ces micro-organismes ont des conséquences néfastes pour votre santé. Ils peuvent en effet causer des allergies, une irritation des yeux et de la gorge, de la fatigue, etc.

Alors pour éviter ces désagréments, équipez-vous d’un bon système de ventilation et n’hésitez pas à passer par un installateur professionnel.

Quel est le prix d’une installation VMC ?

Avant d’effectuer vos demandes de devis pour l’installation d’une VMC, il convient de comprendre le prix de ces appareils de ventilation mécanique contrôlée. En effet, le coût varie selon une multitude de paramètres.

Le type de travaux

Le devis pour l’installation d’une VMC varie selon que le logement soit neuf ou ancien.

La VMC dans un logement neuf

S’il s’agit d’un logement neuf, il est très facile de prévoir la pose de la ventilation mécanique contrôlée au moment de la construction.

En effet, vous pourrez construire votre logement de manière à optimiser l’implantation des gaines d’extraction. C’est-à-dire, rassembler les pièces de services, soit de manière verticale (d’un étage sur l’autre), soit de manière horizontale (côte à côte). Cette proximité permettra de réduire la longueur des gaines, et donc de rapprocher le raccordement des bouches d’extraction au groupe moteur de la VMC. Ce faisant, le renouvellement de l’air sera optimal.

La VMC dans un logement ancien

À l’inverse, si le logement est déjà construit, vous devrez adapter l’installation de la VMC à la configuration des pièces existantes. Or, dans certains cas, les pièces de service sont si éloignées que l’installation de la VMC exige des travaux supplémentaires, comme le percement du plancher, de dalle ou de murs extérieurs, les raccordements électriques, ... Ce qui fait grimper la facture.

Bon à savoir : pour les logements anciens, il est préférable de disposer des plans de la maison, afin de repérer l’emplacement de conduits techniques non utilisés.

Du fait de la complexité de l’installation du système de ventilation pour les logements anciens, il faut parfois prévoir entre 500 et 1 000 € supplémentaires.

Les différents types de VMC

Selon le type de système de ventilation, le prix indiqué sur le devis pour l’installation d’une VMC change. Il convient donc de connaître les différents modèles avant d’effectuer votre achat :

  • Les VRM (ou ventilation mécanique répartie) : chaque pièce dispose de son propre extracteur d’air, ce qui simplifie l’installation.
  • Les VMC simple flux autoréglables : l’objectif est principalement d’assurer le renouvellement de l’air. Si la VMC est auto-réglable, cela signifie que le débit d’air est constant.
  • Les VMC simple flux hygroréglables : le fonctionnement est le même que précédemment. À une différence près ; le débit varie selon le taux d’humidité. Par ailleurs, il faut distinguer les VMC simples à flux hygroréglables de type A ou B. Pour ce dernier, il faudra prévoir en plus l’installation d’entrées d’air sur les fenêtres ou les caissons de volets roulants.
  • Les VMC double flux : en plus de renouveler l’air vicié, ce type de VMC va récupérer la chaleur grâce à un échangeur thermique. Comme pour les ventilations mécaniques contrôlées, il faudra faire la différence entre les modèles autoréglables ou hygroréglables.
  • Les VMC double flux thermodynamiques : ce système de ventilation est associé à une pompe à chaleur air-eau. L’idée est d’optimiser les performances énergétiques en utilisant les calories en provenance des pièces de service pour le chauffage. C’est l’un des appareils les plus efficaces, mais aussi les plus onéreux.
  • Les VMI (ou ventilation mécanique par insufflation): ce n’est pas l’humidité qui est extraite du logement, mais l’air extérieur (préalablement préchauffé) qui est insufflé à l’intérieur afin de rétablir un bon niveau d’humidité. Ce système est toutefois peu courant.

En fonction du type de VMC choisi, le taux de rendement évolue. Ce qui permet d'expliquer les différences de prix entre ces différents appareils.

Les équipements nécessaires à l’installation de la VMC

En fonction des spécificités du logement et de vos préférences, les équipements nécessaires à l’installation de la VMC varient. Vous devez ainsi prendre en considération les éléments suivants :

  • Les gaines d’extraction et d’insufflation : elles peuvent être souples, rigides, semi-rigides, ou isolées.
  • La technicité des produits : pour un confort maximal, certains équipements vous proposent des options supplémentaires, comme la faible dimension pour gagner de la place dans le logement, la bonne isolation, la faible consommation énergétique, le mode silencieux, … Tous ces avantages ont aussi un coût qui se répercutera sur le devis pour l’installation de la VMC.
  • Les frais additionnels : comme les branchements et raccordements électriques, les conduits à créer, etc.

Le type de logement

L’électricien ou le chauffagiste réalisant le devis devra prendre en compte plusieurs éléments pour définir le prix de l’installation de la VMC :

  • La surface du logement et le nombre de pièces : plus le volume du renouvellement de l’air est important, plus le prix de la VMC est élevé. En effet, la superficie impacte le nombre de bouches d’aération nécessaires et la longueur des gaines d’extraction.
  • Le nombre d'occupants : plus il y a d'habitants, plus il faudra renouveler l’air pour que celui-ci soit purifié.
  • La configuration des pièces : comme vu précédemment, ce sont surtout la cuisine, les W.C et la salle de bain qui nécessitent la présence d’une VMC. Alors plus ces pièces sont éloignées, plus l’installation du système de ventilation sera complexe, et donc onéreuse.

Il faudra renseigner l’ensemble de ces informations lors de votre demande de devis pour installation d’une VMC.

Le prix de la main-d’œuvre

Le coût de la main-d'œuvre doit être pris en compte pour votre devis d’installation de VMC.

Ici, des différences sont constatées d’une ville à l’autre. En particulier dans les grandes villes où les tarifs sont plus élevés.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel certifié RGE, c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement. L’avantage est double :

  • la garantie d’un travail bien fait ;
  • les aides financières.

Les tarifs d’installation pour une VMC

Pour vous aider à mieux comprendre votre devis pour une installation de VMC, voici un tableau récapitulatif :

Logement neuf Logement ancien
VRM Entre 500 et 1000 €
VMC simple flux Entre 300 et 1300 € Entre 600 et 2000 €
- VMC simple flux autoréglable Entre 400 et 1200 €
- VMC simple flux hygroréglable Entre 1000 et 1500 € pour VMC de type A et entre 1100 et 2000 € pour VMC de type B
VMC double flux Entre 4500 et 7000 € Entre 5000 et 8000 €
- VMC double flux autoréglable Entre 4500 et 7000 €
- VMC double flux hygroréglable Entre 5000 et 8000 €
 - VMC double flux thermodynamique Entre 7000 et 15 000 €
VMI Entre 2000 et 3000 €

Il s’agit ici du tarif pose et livraison comprise.

Quelle aide pour son installation VMC ?

Il est possible de faire des économies lors de l’installation d’une VMC grâce à certaines aides. Voici les principales :

  • MaPrimeRenov : l’idée est d’améliorer les performances énergétiques du logement. À ce titre, seule l’installation d’une VMC double flux dans les logements de plus de 15 ans est éligible. Et surtout, les propriétaires doivent avoir des revenus inférieurs aux plafonds de ressources prévues.
  • EcoPtz : il s’agit d’un prêt à taux zéro pour les travaux d’installation. Mais attention, dans le cadre d’une VMC simple flux, le prêt doit également concerner des travaux au niveau du système de chauffage.
  • TVA à taux réduit : elle est à 5,5 % dès lors qu’il s’agit d’une VMC double flux ou indissociable d’autres travaux de rénovation énergétique. À défaut, les propriétaires peuvent toujours bénéficier de la TVA à 10 %.
  • CEE : il s’agit des aides proposées par les fournisseurs d’énergie. Le montant peut varier de 100 à 650 € selon le type de VMC. Mais surtout, elle n’est accordée qu’aux ménages disposant de faibles ressources.

Mais au-delà des aides financières, c’est surtout l’établissement de plusieurs devis pour l’installation de VMC qui vous permettra de réduire la facture.

Votre devis pour installation VMC


Le prix de la ventilation mécanique contrôlée peut varier de plusieurs centaines d’euros en fonction des artisans. Alors pour bénéficier du meilleur tarif, nous vous recommandons d’effectuer plusieurs devis pour l’installation d’une VMC ; minimum 3 afin d’avoir une vision globale des prix pratiqués dans votre région. En plus de vous aider à comparer les prix, cela vous permettra également d’avoir l’avis de différents professionnels qualifiés.

Et pour cause, il ne s’agit pas de sélectionner le devis le moins cher en vous basant uniquement sur le tarif. Vous devez avant tout choisir un système de ventilation qui s’adapte parfaitement aux spécificités de votre logement pour assainir l’air intérieur de manière optimale.

C’est donc le rapport qualité-prix qui prime. Et pour trouver la meilleure VMC, faites votre demande de devis dès maintenant. C’est gratuit et sans engagement.