Comment fonctionne la purification de l’air ?

La purification de l’air également nommée le traitement de l’air désigne l’ensemble de toutes les techniques permettant de purifier l’air. Cela consiste à éliminer toutes sortes de polluants dans l’atmosphère y compris les particules volatiles et les odeurs. Pour cela, de nombreux appareils sont proposés sur le marché pour assainir l’air intérieur. Leur système de fonctionnement diffère d’un modèle à un autre. Certains sont plus efficaces que d’autres. D’autres ne bloquent que les grosses particules. Les plus performants peuvent assainir l’air jusqu’à 99, 97 %. Cet article vous permettra de comprendre le principe de fonctionnement de la purification de l’air.

L’importance de la purification de l’air

Que ce soit dans une habitation individuelle ou dans un milieu professionnel, la purification de l’air a toujours un rapport avec la notion de santé et de sécurité. En effet, le traitement de l’air a pour but d’éliminer les polluants atmosphériques qui peuvent nuire à notre santé et confort. A savoir : les particules, les pollens, les poils d’animaux, les allergènes, les poussières, les virus, les bactéries et beaucoup d’autres encore. Les sources de pollutions de l’air intérieur sont très nombreuses. A commencer par les constitutions des équipements de construction des bâtiments : les peintures chimiques, les colles, les vernis, les composés volatils… Les appareils de chauffages peuvent également être à l’origine des pollutions de l’air.

Ces équipements à combustion libèrent des gaz toxiques, du méthane, du dioxyde d’azote et du monoxyde carbone. Et sans oublier les activités humaines qui peuvent polluer l’air : l’utilisation des détergents, les désodorisants, le tabagisme, les poils des animaux domestiques, les produits pesticides… Ces polluants peuvent provoquer des allergies, maux de tête, fatigues, asthmes et de nombreuses sensations d’inconforts au niveau de la voie respiratoire.

Purification de l’air : comment ça marche ?

La purification de l’air consiste à piéger et à détruire toutes sortes de substances nocives dans l’atmosphère. Ce procédé repose sur différents systèmes et technologies. Tous les dispositifs de traitement d’air sont équipés de système de filtration pouvant retenir différentes tailles de polluants. Certains peuvent retenir les grosses particules et d’autres les particules les plus fines. Un système de purification de l’air est composé de nombreuses couches de filtre. Le traitement de l’air se fait donc en plusieurs étapes. La combinaison de ces différentes étapes de filtration permet ainsi de définir la qualité de purification de l’appareil. Le premier filtre va capturer les macro-particules. Il agit dès que l’air pollué entre dans l’appareil. Il va capturer les poussières, les poils ainsi que toutes autres grosses particules qui peuvent nuire à la qualité de l’air intérieur. L’air passe par la suite dans d’autres filtres pour éliminer les polluants plus fins, les polluants volatils, les mauvaises odeurs… A la sortie de l’appareil, l’air sera dépollué et donc plus sain. A savoir que les filtres peuvent piéger jusqu’à 99, 97 % des polluants présents dans l’atmosphère. Selon le type dispositif de purification de l’air, le traitement peut se faire par filtration, par ioniseur, par adsorption, par combustion, par plasma, par photocatalyse ou encore par ioniseur. A savoir qu’un système de filtration d’air peut combiner plusieurs technologies pour purifier l’air.

Les différents systèmes de purification de l’air

Les différents systèmes de purification de l’air

Il existe de nombreuses solutions pour traiter l’air intérieur. Certains sont plus efficaces et plus performants que d’autres. Mais dans tous les cas, on peut quand même affirmer qu’elles sont complémentaires. Voici les différents systèmes de purification d’air proposés sur le marché :

  • Le filtre HEPA

Ce filtre issu du milieu médical peut capter différentes substances dans l’air :

  • Les particules d’un diamètre 0.3 micron,
  • Les acariens de moins de 25 microns,
  • Les pollens ayant un diamètre entre 5 et 50 microns
  • Les bactéries et les moisissures
  • Les poussières fines de combustion…

Il est à noter que le taux d’efficacité de ce type de filtre peut aller jusqu’à 99 ,97%.

  • Le filtre charbon actif

Il est composé de billes ou de poudre de charbon permettant d’absorber les composés chimiques présents dans l’atmosphère. Par exemple : le gaz, les fumées ainsi que les mauvaises odeurs. Il est spécialement conçu pour piéger les polluants chimiques et désodorisants.

  • Le filtre ionique

Le fonctionnement de ce type de filtre se repose sur la charge électrique des ions négatifs qu’il émet. Quand l’air est en contact avec des ions négatifs, les polluants vont être tombés et l’air devient sain et pur. Ce type de filtre est très efficace pour éliminer les particules de 1 micron.

  • Générateur d’Oxygène actif

Le générateur d’oxygène actif permet d’assainir l’air intérieur en profondeur. Il peut éliminer les odeurs désagréables, les acariens et les moisissures.

  • La filtration de l’air par Photocatalyse

Ce système de purification de l’air permet de convertir le COV en H2O et CO2. Pour cela, la réaction d’oxydation, la réduction entre le catalyseur et le rayonnement UV vont absorber les polluants dans l’air.

Quel système de filtration d’air choisir ?

Bien qu’il n’existe pas de norme au traitement de l’air, le choix de votre système de filtration doit se faire suivant quelques critères. A commencer par la capacité de filtration de l’appareil qui est exprimée en m³ par heure. Un bon système de filtration doit être en mesure de filtre une bonne quantité d’air par heure. Selon le modèle de l’appareil la capacité de filtration varie entre 100 m3/h à 500 m3/h. Il est également conseillé d’opter pour les dispositifs pouvant filtrer une surface adaptée à votre besoin.

L’efficacité de l’appareil sera limitée si la surface de traitement est inférieure à la taille de la pièce. Il est également conseillé d’opter pour un purificateur d’air disposant d’un mode de fonctionnement silencieux. Un niveau sonore aux alentours de 50 décibels est acceptable. En ce qui concerne la consommation électrique de l’appareil, cela dépend largement du niveau de filtration. Pour un purificateur d’air doté de deux niveaux de filtration, elle peut consommer entre 5 watts et 60 watts. Pour un modèle équipé de 5 niveaux de filtration, sa consommation peut atteindre les 100 watts.