Qu’est-ce qu’un îlot de chaleur urbain ?

Depuis de nombreuses années, les scientifiques alertent sur le changement climatique (auparavant appelé réchauffement climatique). Sécheresse, augmentation des températures moyennes, vagues de chaleur intenses, hausse des catastrophes naturelles… Nous pouvons malheureusement observer ces phénomènes au quotidien. 

Bien que l’expression “îlot de chaleur urbain” soit apparue au milieu du 20eme siècle, c’est un concept dont on entend de plus en plus parler en ce moment. Et pour cause, il est provoqué par le dérèglement climatique et possède de terribles conséquences pour la biodiversité.

C’est quoi un îlot de chaleur urbain ? 

Il s’agit d’un concept qui fait référence à la hausse des températures localisée dans les milieux urbains (dans les grandes villes et en banlieue, dans une moindre mesure). En effet, on ne retrouve pas ce phénomène dans les zones rurales. 

À l’origine, ce microclimat était considéré comme bénéfique, car il permettait aux villes de mieux faire face aux hivers rigoureux. Mais avec l’avancée des recherches sur le changement climatique, les scientifiques se sont rendus compte qu’il s’agit d’un véritable danger. Et le phénomène semble s’aggraver : ces dernières années, on observe de plus en plus d’îlots thermiques en ville. 

Par quoi ces îlots thermiques sont-ils provoqués ? 

Mais pourquoi fait-il plus chaud en ville qu’à la campagne ? Tout simplement, car les activités humaines y sont plus nombreuses : on y consomme plus d’énergie (système de chauffage et de climatisation) et certaines zones sont très polluées (forte circulation). Les municipalités font également des choix en matière d’urbanisme qui aggravent la situation : goudron au sol qui absorbe la chaleur, construction de bâtiments au détriment de la végétation, etc. 

Quelles sont les conséquences de cette hausse des températures en milieu urbain ? 

Ces dernières années, le climat semble devenir fou : les hivers sont être de plus en plus doux et les épisodes de canicule se succèdent en été ! Et en ville, cela devient de plus en plus invivable pour les personnes vulnérables (nourrissons, enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou malades) à cause des îlots de chaleur. En effet, cette forte chaleur ressentie en ville peut avoir des conséquences sur la santé. 

Mais concrètement, à part la hausse des températures qu’il est possible de ressentir quand on se trouve en centre-ville, quelles sont les répercussions de l’îlot de chaleur urbain ?

Selon les scientifiques, en aggravant la canicule, l’îlot thermique a un impact sur la biodiversité : certaines espèces (animales comme végétales) fuient la ville alors que d’autres sont attirées par l’augmentation des températures, ce qui peut créer un véritable déséquilibre pour la flore et la faune locale. 

Comment atténuer le phénomène des îlots thermiques ?

On peut se demander si l’atténuation du phénomène d’îlot de chaleur urbain est encore possible… Selon les chercheurs, il est encore temps d’agir. En effet, il existe bien des solutions pour rafraîchir les villes :

  • Augmenter la présence de la nature au sein de l’espace urbain ;
  • Augmenter les points d’eau (plans d’eau, fontaines ou jets d’eau) en milieu urbain ;
  • Utilisation de matériaux de couleurs claires plutôt que sombres ;
  • Utilisation de matériaux éco-responsables pour les futures constructions ;
  • Les gestes individuels peuvent également avoir un poids s’ils sont suivis par un grand nombre de personnes : favoriser la mobilité douce en ville plutôt que l’usage de la voiture, limiter l’utilisation de la climatisation, etc. 

Dans tous les cas, pour que les conditions météorologiques s’améliorent dans les années à venir, les politiques vont devoir prendre des solutions radicales afin d’enrayer le changement climatique

Que faire quand il fait trop chaud en centre-ville ?

Vous vivez en ville et vous n’en pouvez plus des épisodes de canicule qui se succèdent ? Il fait beaucoup trop chaud en journée et les températures ne parviennent pas à redescendre pendant la nuit à cause du phénomène d’îlot de chaleur urbain

Voici quelques conseils pour améliorer votre bien-être pendant les épisodes caniculaires si vous n’avez pas la possibilité de quitter la ville :

  • Allez dans un espace vert pour profiter de la fraîcheur des arbres et c’est encore mieux s’il y a un plan d’eau ;
  • Vous pouvez aussi vous rendre dans un endroit climatisé plusieurs heures par jour : musées, grands magasins, bibliothèques, cinémas, etc. 
  • Utilisez un ventilateur brumisateur, un rafraîchisseur d’air ou un climatiseur pour rafraîchir votre logement : attention tout de même, car les climatiseurs sont énergivores et ne permettent pas de lutter contre le dérèglement climatique… Utilisez donc la climatisation à bon escient ;
  • En journée, fermez les volets des fenêtres exposées au soleil. Ouvrez vos fenêtres tard le soir, pendant la nuit et tôt le matin pour faire entrer un peu de fraîcheur dans votre logement ;
  • Limitez votre consommation électrique ainsi que l’utilisation d’appareils pouvant augmenter la chaleur chez vous comme le four ou les équipements informatiques ;
  • Enfin, pensez à vous hydrater régulièrement : n’attendez pas d’avoir soif pour boire de l’eau. Évitez l’alcool et le café. Adaptez également le contenu de vos assiettes : des fruits et légumes frais, des compotes, des yaourts… Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il faut éviter de boire ou de manger glacé quand il fait très chaud : frais oui, mais pas froid ! 

Bien évidemment, si vous avez la tête qui tourne et que vous commencez à vous sentir mal à cause de la chaleur, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un professionnel de santé.

Pour contrer le phénomène d’îlot de chaleur urbain, il n’est pas encore trop tard, à condition que les municipalités prennent ce problème au sérieux et mettent en place des solutions efficaces pour lutter contre le changement climatique