Détecter le monoxyde de carbone dans la maison

Le monoxyde de carbone (CO) est souvent appelé le tueur silencieux car il est inodore, invisible et n’a pas de gout, ce qui fait de ce gaz toxique l’un des dangers les plus négligés dans les foyers. A rappeler qu’en France, 1000 foyers et au moins 3000 personnes sont touchées par les intoxication accidentelles au monoxyde de carbone. En tout, ce sont plus de 100 cas de décès causés par ce danger. Ces chiffres augmentent surtout en hiver, lorsque les systèmes de chauffage font des « heures supplémentaires ». Pour assurer votre sécurité et celle de votre famille, prenez connaissances des nombreuses sources de monoxyde de carbone dans votre maison, ainsi que les moyens de détecter celui-ci.

Pensez à votre sécurité avant tout

Si, dans votre quête du monoxyde de carbone, vous ne pouvez vérifier vous-même votre maison, contactez un professionnel qualifié et si vous pensez avoir été exposé au monoxyde de carbone, consultez immédiatement votre médecin.

Durées et coûts de la détection de CO

  • Durée de la mission : 15 minutes
  • Durée totale : 30 minutes
  • Coût du matériel : Entre 80 et 150 euros environ
  • Niveau de compétence requis : Débutant

Ce dont vous aurez besoin pour détecter le monoxyde de carbone

  • Équipement et outils
  • Un détecteur de monoxyde de carbone portable

Quelques instructions importantes

détecter le monoxyde de carbone (1) Un détecteur de monoxyde de carbone portable fonctionne différemment d’un autre. Consultez les instructions du fabricant pour obtenir des détails sur votre propre détecteur. Voici en plus, quelques gestes à connaitre :

Allumez le détecteur

Allumez le détecteur en appuyant généralement sur le bouton « On ». Laissez le détecteur s’initialiser complètement.

Régler le détecteur sur zéro

Votre détecteur de monoxyde de carbone portable aura une valeur « zéro » comme valeur de départ. Faites-le à l’extérieur ou dans une pièce dont vous savez qu’elle est exempte de monoxyde de carbone.

Effectuez l’Autotest

La plupart des détecteurs de monoxyde de carbone portables sont équipés d’un autotest avec un diagnostic pour calibrer le détecteur. Le test peut prendre de trois à cinq minutes.

Tester la zone suspectée de contenir du monoxyde de carbone

Allez dans la zone où vous pensez qu’il y a du monoxyde de carbone et commencez avec le détecteur jusqu’à ce qu’il atteigne au moins 90 % (dans la majorité des modèles).

Vérifiez les relevés du détecteur

Les détecteurs de monoxyde de carbone vous informeront de différentes manières : par des sons, des lumières ou des données sur l’écran. Un résultat de 0-1 PPM (parties par million) est considéré comme un niveau ordinaire, 35 PPM étant la limite d’exposition maximale de 8 heures d’après les experts en la matière.

Attention : Si vous suspectez la présence d’une quantité suffisamment dangereuse de monoxyde de carbone dans votre maison, quittez immédiatement le domicile et appelez les pompiers ou une société professionnelle de contrôle de la qualité de l’air pour venir et vérifier sur place. Ouvrez toutes les fenêtres et les portes et éteignez tous les poêles et la chaudière s’il y en a. Éteignez également tout le reste du système CVC.

Autres méthodes pour détecter le monoxyde de carbone

Test de la qualité de l’air intérieur

détecter le monoxyde de carbone La manière la plus précise et la plus efficace de détecter la présence de monoxyde de carbone dans l’air de votre maison est d’effectuer un test de la qualité de l’air intérieur. Des entreprises privées sont en mesure d’effectuer des tests de qualité de l’air intérieur. Ceux-ci comprennent justement un test de monoxyde de carbone. Certaines brigades de sapeur-pompiers et certaines compagnies de gaz, d’électricité et d’eau se rendront chez vous et vérifieront la présence de monoxyde de carbone gratuitement ou à des tarifs réduits.

Le principal outil utilisé dans ces tests est un moniteur électronique portable utilisé pour différents gaz toxiques multiples. Cet appareil diffère des détecteurs de monoxyde de carbone grand public car il peut être calibré pour détecter des traces de monoxyde de carbone à partir de près de 0 PPM et chaque augmentation de 1 PPM. En plus de détecter le monoxyde de carbone, la plupart des entreprises privées détectent d’autres polluants nocifs, tels que les moisissures, les allergènes, le radon, le formaldéhyde… etc.

Analyse de la combustion dans les systèmes CVC

Si vous ou la société de test pensez que le système CVC est la source du monoxyde de carbone, vous pouvez passer un contrat avec une société de chauffage, de climatisation et de ventilation pour vérifier votre système avec un analyseur de combustion. C’est un appareil électronique qui teste les gaz évacués provenant directement des appareils de chauffage pour s’assurer que le rapport entre le monoxyde de carbone et l’oxygène reste dans une plage sûre.

Un analyseur de combustion teste uniquement les gaz brûlés directement à partir d’un système de chauffage, et non la qualité générale de l’air. L’appareil a tendance à être trop cher et son utilisation est limitée, ce qui n’aide pas la plupart des amateurs de bricolage qui veulent l’acheter. De nombreuses entreprises dans le domaine CVC et celui du contrôle de la qualité de l’air qui se déplacent ne possèdent pas d’analyseur de combustion, il faut donc s’informer auprès de l’entreprise avant qu’elle vienne chez vous.

Détecteur de monoxyde de carbone à installer chez soi

Le moyen le plus facile de savoir s’il y a du monoxyde de carbone dans votre maison est d’installer directement un détecteur sur le mur (c’est un outil différent du détecteur de monoxyde de carbone portable)

Ces détecteurs de gaz de monoxyde de carbone disponibles dans le commerce sont précieux, mais ils ne doivent être considérés que comme des détecteurs rudimentaires. Ils ne sont pas aussi précis que les détecteurs portables de gaz toxiques multiples ou les détecteurs de monoxyde de carbone portables destinés aux professionnels, car ils ne mesurent généralement que le chiffre maximum de 30 ppm. L’objectif de ces détecteurs à installer chez soi est également de servir de dernier niveau d’alerte pour protéger les personnes dans les zones telles que les chambres à coucher, les salles à manger, les salons et les couloirs.

Ces détecteurs de gaz de monoxyde de carbone ne sont pas destinés à détecter le gaz de monoxyde de carbone dans des lieux d’origine suspecte tels les cuisines. Dans la plupart des cas, ces détecteurs de gaz de monoxyde de carbone doivent être installés au-delà d’un rayon spécifié par les instructions des fabricants. Elles sont généralement de l’ordre des 1,5 mètres pour ce qui est des appareils de cuisson

Sources de monoxyde de carbone dans les foyers

détecter le monoxyde de carbone Le monoxyde de carbone est produit par le gaz, le pétrole, le charbon, le charbon de bois et le bois combustible s’il a brûlé de manière incomplète. Le monoxyde de carbone est plus présent dans les vieilles chaudières ainsi que dans les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation et les chauffe-eaux au gaz dont l’évacuation ne s’est pas faite correctement. Les chaudières électriques, les chauffe-eaux électriques, les fours électriques et tous les autres appareils électriques fonctionnant normalement ne produisent pas de monoxyde de carbone.

Bien que le chauffage artificiel ne soit pas la seule source de monoxyde de carbone dans les foyers, il y contribue largement. Outre le monoxyde de carbone produit par des appareils de chauffage mal installés ou dont l’évacuation ne s’effectue pas comme il se doit, il peut provenir d’autres sources de combustibles, sont listées quelques unes de ces sources ci-dessous :

  • Cuisinières et poêles à gaz
  • Sèche-linge à gaz
  • Chauffe-eau à gaz
  • Appareils de chauffage portables à combustible
  • Foyers
  • Poêles à bois
  • Véhicules en marche dans un garage attenant

Symptômes de l’empoisonnement au monoxyde de carbone

Les personnes qui ont souffert d’un empoisonnement au monoxyde de carbone décrivent une sensation générale semblable à celle de la grippe avec des symptômes tels que :

  • Faiblesse
  • Confusion
  • Maux de tête
  • Vertiges
  • Mal de ventre
  • Vomissements
  • Douleurs thoraciques

L’empoisonnement au monoxyde de carbone est encore plus trompeur puisqu’il coïncide avec les mois d’hiver, au moment où les gens ont la grippe plus souvent. Plusieurs signes permettent de distinguer l’empoisonnement au monoxyde de carbone de la grippe :

  • Tout le monde à la maison est malade en même temps
  • Les animaux de compagnie sont également malades
  • Vous vous sentez mieux lorsque vous quittez la maison

Si tout le monde est sujet à l’empoisonnement au monoxyde de carbone, les nourrissons, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies cardiaques, d’anémie et de problèmes respiratoires sont les plus susceptibles de tomber malades.