Purificateurs d'air : avec ou sans filtres ?

Contrairement à de nombreuses croyances, la pollution de l’air ne concerne pas seulement l’extérieur. Entre les moisissures, les allergènes, les poussières, les acariens, la fumée de cigarette, les poils d’animaux, … votre maison est sans doute aussi polluée que l’extérieur. Alors pour vous aider à respirer un air frais, il y a les purificateurs d’air. Mais face à toutes les offres présentes sur le marché, il est difficile de choisir. Avant toute chose, vous devez sélectionner le type d’appareil. Autrement dit, un purificateur d’air avec ou sans filtre. Et pour comprendre la différence, il suffit de lire cet article. 

 

C’est quoi le purificateur d’air avec filtre ?

 

Comme son nom l'indique, le purificateur d’air avec filtre a pour objectif de filtrer l’air. Plus précisément, il va retenir toutes les particules en suspension qui polluent votre air. Et ce, quelle que soit leur taille. 

Mais attention, pour que ce système de purification soit vraiment efficace, il doit comporter les filtres suivants : 

  • Le préfiltre : l’idée est de désencombrer. Celui-ci va retenir les plus grosses particules comme les poils d’animaux. 
  • Le filtre HEPA : ici, ce sont les particules fines qui sont contenues, comme le pollen, les bactéries ou les fumées
  • Le filtre à charbon actif : c’est le plus important, puisqu’il élimine les composés organiques volatils (COV) et les mauvaises odeurs. 

En fonction de vos besoins, vous pouvez retrouver d’autres filtres plus spécifiques (anti statiques, anti bactériens, les anti allergéniques, …). Mais dans tous les cas, on vous conseille de sélectionner un purificateur d’air avec au minimum les trois filtres susmentionnés. 

 

Quels sont les purificateurs d’air sans filtre ?

 

Pour améliorer la qualité de l’air intérieur, il est aussi possible de sélectionner un purificateur sans système de filtration. Il en existe plusieurs sur le marché. Passons-les en revue. 

 

L’ioniseur d’air

 

Ce purificateur d'air sans filtre produit une grande quantité d'ions négatifs (également appelés anions). Ces derniers vont attirer les particules polluantes chargées positivement. Les charges positives et négatives vont alors créer un poids tel que les particules ne pourront plus rester en suspension dans l’air. Elles tomberont automatiquement sur le sol au contact des ions négatifs. Résultat : votre air est plus sain. 

Pour éliminer totalement les micro-organismes polluants, il vous suffit ensuite de passer l’aspirateur. 

Le purificateur plasma 

 

C’est un procédé technologique avancé qui vous permet d’assainir l’air intérieur de votre logement. Et pour cause, à l’origine, la technologie plasma était utilisée pour la conquête spatiale. Mais ici, l’objectif est bien d’améliorer la qualité de l’air ambiant. 

Pour comprendre le fonctionnement de ce purificateur sans filtre, il convient d’abord de voir quelques règles basiques de physique : l’apport d’énergie à une substance, quelle qu’elle soit va changer son état. Ainsi, le solide devient liquide, le liquide devient gaz, et le gaz devient plasma. Il s’agit d’une quantité d’ions positifs et négatifs qui vont réduire les particules fines présentes dans votre air intérieur. 

Attention, si cet appareil est aussi efficace que l’ioniseur, il faut toutefois penser à changer la plaque intérieure au moins une fois par an afin d’éviter qu’elle ne s’oxyde. 

Et surtout, cet appareil émet des oxydes d’azote et de l’ozone. Face aux problématiques environnementales, ce n’est donc pas la meilleure option pour votre logement. 

 

L’incinération 

 

Ce purificateur va aspirer l’air grâce à un système de convection. L’air aspiré est chauffé à 200 degrés. Cela permet alors de détruire toute trace de pollution. Et oui, à une telle température, aucune particule polluante ne peut survivre. C’est donc un bon moyen de vous débarrasser des germes et bactéries qui s’installent dans votre logement. 

Après avoir détruit tous les COV nocifs, l’assainisseur d’air se refroidit pour ensuite libérer un air plus sain dans votre maison. 

Même si ce système est très efficace, il convient toutefois de souligner quelques inconvénients : 

  • Une purification de l’air plus longue : aucune ventilation ne permet d’accélérer le processus. 
  • Une consommation électrique importante : comptez en moyenne 40 W/h. Ce n’est donc pas l’appareil le plus économique, ni le plus écologique. 

 

Le purificateur par rayonnement UV

 

Ce purificateur sans filtre fonctionne grâce à une lampe UVC. Celle-ci va alors détruire les microparticules (germes, microbes, virus, bactéries). Mais il ne s’arrête pas là, puisqu’il va également oxyder les composés organiques volatils et les odeurs. C’est donc une solution aussi efficace que le purificateur d’air avec filtre. 

Et rassurez-vous, les rayons UVC ne sortent pas de l’appareil. Ils ne sont pas néfastes pour votre santé. 

Malgré tous ces avantages, cet assainisseur ne peut être utilisé qu’avec une autre technologie, comme l'ionisation ou la filtration. Si vous achetez ce type d’équipement seul, il ne vous sera donc d’aucune utilité.

 

De toutes ces solutions, le purificateur par ionisation est le plus courant. Mais cela est-il suffisant face au purificateur avec filtre ? C’est ce que nous allons voir. 

 

Choisir son purificateur d’air avec ou sans filtre ?

 

Pour vous aider à faire votre choix entre un purificateur d’air avec ou sans filtre, nous avons regroupé leurs avantages et inconvénients. 

 

Avec filtre Sans filtre 
Avantages  Une efficacité à toute épreuve (même les mauvaises odeurs sont éliminées) Une action rapide 

Un appareil silencieux 

Un purificateur économique 

Inconvénients Le bruit généré par la ventilation 

Le changement régulier des filtres 

Une efficacité moindre face aux COV et mauvaises odeurs 

Une absence de destruction totale de la pollution (le passage de l’aspirateur est nécessaire). 

 

Pour le purificateur sans filtre, nous nous basons principalement sur l’ioniseur qui est le plus courant.