Quels sont les polluants présents dans une maison ?

Savez-vous que l’air intérieur est 5 fois plus pollué que l’air extérieur ? Cela peut sembler étonnant au premier abord, mais les études sont formelles : l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur a identifié plus de 100 polluants dans la maison des Français !

Connaître l’origine de la pollution dans les habitations est encore la meilleure façon de la combattre : découvrez les principaux polluants de votre logement !

Les polluants chimiques : la première cause de pollution à la maison 

Si l’air est plus pollué à l’intérieur qu’à l’extérieur, c’est surtout à cause des COV : les composés organiques volatils se trouvent en très grande quantité dans les logements et ce qui est certain, c’est qu’il est vraiment très difficile de les éviter !

Et pour cause, ce sont des substances et particules qui sont émises par nos activités quotidiennes à la maison :

  • Bricolage ;
  • Travaux de décoration ;
  • Ménage ;
  • Utilisation de bougies et de parfums d’intérieur ;
  • Etc.

Les meubles et les matériaux utilisés dans les habitations libèrent également des COV.

Les composés organiques volatils ne sont pas tous néfastes pour la santé, mais certains sont réputés pour être irritants, allergisants, toxiques et même cancérogènes. D’où l’importance d’une bonne aération quotidienne ou encore mieux d’une ventilation performante dans la maison.

D’autres polluants chimiques sont très préoccupants. C’est notamment le cas du formaldéhyde, un gaz irritant, allergisant et cancérigène que l’on retrouve encore dans trop de matériaux et de produits des logements d’aujourd’hui…

Quelle solution pour limiter les sources de pollution chimique à la maison ?

Voici quelques astuces efficaces pour éviter de surcharger l’atmosphère de la maison avec des polluants chimiques :

  • On aère 2 fois par jour, été comme hiver et encore plus quand on fait du bricolage, de la peinture ou du ménage chez soi ;
  • On limite l’utilisation des produits ménagers dans son logement : 1 ou 2 produits sont suffisants pour nettoyer son domicile ;
  • On arrête d’utiliser des désodorisants chimiques, mais également des sprays assainissants aux huiles essentielles. Il vaut aussi mieux éviter de parfumer sa maison avec des bougies ;
  • Quand on achète un meuble neuf, on le laisse aérer plusieurs heures ou même plusieurs jours avant de l’utiliser ;
  • En plus de toutes ces petites astuces, vous pouvez faire installer un système de ventilation chez vous pour renouveler l’air en permanence : VMC simple ou double flux, purificateur d’air, ventilateur

Attention aux polluants biologiques !

Les polluants dans la maison peuvent également avoir une origine biologique. Quand on veut éviter de surcharger l’air avec des substances polluantes, on sait qu’il vaut mieux éviter d’utiliser des produits chimiques… Par contre, on n’imagine pas forcément que son chat ou que les moisissures qui apparaissent sur la paroi de la douche sont également des sources de pollution !

Les moisissures : allergisantes et toxiques 

Dans les pièces humides, comme la cuisine et surtout la salle de bain, l’air se charge régulièrement en vapeur d’eau. La moisissure apparaît à cause de la condensation qui se développe lorsque la pièce humide est mal aérée et que les murs sont froids.

L’aspect inesthétique des moisissures devrait être le dernier de vos problèmes : elles sont surtout allergisantes et toxiques, car elles libèrent des spores que l’on inhale en respirant.

Pour éviter la condensation et les moisissures à la maison, des solutions existent :

  • On pense à ouvrir les fenêtres après avoir pris sa douche ou son bain, ou même quand on cuisine pour éviter que la vapeur d’eau stagne dans la pièce ;
  • Plutôt que de laisser sécher son linge en intérieur, on le fait à l’extérieur ou on utilise un sèche-linge ;
  • On chauffe sa maison à bon escient : on évite de surchauffe ou même d’éteindre complètement ses radiateurs, car c’est la différence de température entre l’air ambiant et les murs qui provoque la condensation ;
  • On installe une ventilation (par exemple une VMC) pour aider l’air à se renouveler en permanence dans les pièces humides.

Acariens et animaux domestiques : gare aux allergies !

Les acariens sont microscopiques, mais pourtant, ils gâchent la vie des personnes allergiques ! Ce qu’ils adorent ? Les environnements chauds et humides, ce qui explique pourquoi ils prolifèrent dans la chambre à coucher et plus particulièrement dans la literie !

On ne peut pas totalement éliminer les acariens et ce type de polluants dans la maison, mais on peut éviter leur prolifération excessive avec des astuces simples :

  • Chaque matin, on ouvre son lit et on aère la pièce pendant au moins 15 minutes ;
  • On lave sa parure de lit toutes les 2 semaines, mais également son oreiller tous les 2 mois et sa couette 2 fois par an. Dans les chambres d’enfant, pensez à laver les peluches de temps en temps ;
  • Ne surchauffez pas votre chambre et surveillez le taux d’humidité : 18 à 19 degrés et un niveau d’humidité inférieur à 60%, c’est l’idéal ;
  • Chaque semaine, on aspire et on retire les poussières dans la chambre à coucher.

Amis des chiens et des chats, sachez que nos fidèles compagnons à 4 pattes peuvent provoquer des allergies. Pensez à les laver régulièrement et à les brosser à l’extérieur. Idéalement, ils ne doivent pas rentrer dans les chambres et encore moins dormir dans votre lit. 

Pour résumer, les polluants dans la maison sont difficiles à éliminer totalement, mais combiner une bonne aération à une ventilation optimale est une excellente technique pour améliorer la qualité de l’air de son logement. S’il vous arrive régulièrement de tousser, d’éternuer ou même d’avoir les yeux qui piquent chez vous, c’est sans doute parce que vous développez une allergie à un composant qui se trouve dans l’air : heureusement, des solutions efficaces existent pour retrouver du confort chez soi !