Comment choisir un sèche-serviettes pour salle de bain ?

On l'a vu, le système de chauffage doit s'adapter à vos différentes pièces et il est important de choisir une solution adéquate en fonction de la taille de la pièce, de son utilisation, etc. Le cas de la salle de bain est symptomatique, puisqu'on n'y ajoute souvent un chauffage d'appoint (dont un comparatif complet est disponible sur notre site), ou un radiateur simple, bien que ce ne soit pas les systèmes les plus économiques qui existent. Le sèche-serviette est en effet une alternative certes plus chère à court terme, mais qui présente de nombreux avantages. Voici donc nos conseils pour bien choisir son sèche-serviette électrique et mieux équiper votre salle de bain.

Les différents types de sèche-serviettes ?

On va en général distinguer 3 types de sèche-serviettes en termes de gamme et de fonction :

  1. Le sèche serviette électrique (le plus répandu)
  2. Le sèche-serviette à eau chaude
  3. Le sèche-serviette mixte

Alors qu'il peut être utilisé en complément d'un système de chauffage existant (comme le chauffage au sol ou un radiateur électrique), on trouve de plus en plus de salles de bain dont le chauffage ne dépend plus que du sèche-serviette.

Choisir un sèche-serviette électrique

C'est le modèle de sèche-serviette que l'on retrouve le plus souvent dans nos salles de bains. Il se compose généralement de tubes horizontaux, et tourne sur le principe du chauffage à inertie. Cela signifie que l'air ou l'eau à l'intérieur de ces tubes est chauffé par une résistance électrique. On trouvera des sèche-serviettes à panneau rayonnant ou des sèche-serviettes soufflant, et en fonction de s'il fonctionne à eau ou à air, on parlera d'inertie sèche ou d'inertie fluide.

On trouve des sèche-serviettes de différente puissance sur le marché, en fonction de la taille des salles de bain et de votre usage. On trouve généralement des modèles en noir ou blanc, avec également parfois une soufflerie intégrée pour les modèles plus haut de gamme, permettant une meilleure diffusion de la chaleur dans la pièce. La montée en température est donc plus rapide, assurant un confort thermique appréciable.

Choisir un sèche-serviette à eau chaude

Le principe est le même que pour le sèche-serviette électrique : un système à inertie qui chauffe cette fois-ci un liquide et non de l'air. Le liquide provient de la chaudière et alors que le sèche-serviette électrique a besoin d'une prise électrique, le sèche-serviette à eau chaude a lui besoin d'un raccord aux tuyaux de chauffage. A noter simplement que si votre chaudière ne fonctionne pas (imaginons que vous soyez en chauffage central collectif, cela peut être le cas en été), le sèche-serviette ne chauffera pas non plus...

Choisir un sèche-serviette mixte

Ce modèle hybride est donc un mix entre les deux modèles précédents. A la différence près que si la chaudière ne tourne pas, vous pourrez faire fonctionner votre sèche-serviette via l'électricité.

Le modèle de sèche-serviette le plus économique ?

Si l'on devait choisir parmi les 3 modèles ci-dessus, le sèche-serviette mixte est celui qui permet de faire le plus d'économies d'énergie et de tirer avantage des deux systèmes. A noter simplement que son prix est par contre plus élevé...

Les avantages d'un sèche-serviette

Le succès du sèche serviette dans nos salles de bain ne doit rien au hasard. Proposant une surface de chauffe étendue et une chaleur douce, il permet en effet de chauffer rapidement la pièce (plus rapidement que les petits chauffage d'appoint) et d'y poser des vêtements ou des serviettes (comme son nom l'indique, on s'en serait douter... :). Parfois associé à un déshumidificateur d'air, c'est un mix qui permet de chauffer la pièce tout en limitant l'humidité.

La présence d'un thermostat, d'un programmateur vous permet aussi de régler votre radiateur sèche-serviette facilement, et plus finement qu'un chauffage d'appoint.

Si vous lancez vos recherches de sèche-serviettes, vous verrez qu'il existe différentes puissances, allant de 500, à 1000 watts. Pour voua aider à votre le bon choix de sèche-serviette, gardez à l'esprit ce ration --> 120 W/m2. Si votre salle de bain fait 10m2, un sèche-serviette de 1000 Watts est donc recommandé pour éviter d'avoir froid ! Et si par contre vous vous demandez quel sèche-serviette pour une salle de bain de 4m2, une puissance de 500 Watts suffira amplement.

Autre avantage : la consommation d'énergie. Grâce à des fonctions programmation devenues quasiment systématiques et des réglages avancées, les sèche-serviettes ont acquis la réputation d'être des appareils moins énergivores que les chauffages d'appoint et plus adaptés aux petites surfaces comme les salles de bain. Les modèles avec programmateur, qu'il s'agisse d'un système avec écran tactile, filaire ou piloté par rayons infrarouges, vous permettent ainsi de lancer l'appareil au moment voulu et de faire ainsi des réductions dans votre consommation d'énergie.

Choisir un sèche-serviette en fonction de son prix

On trouve de tout en termes de prix, avec les entrées de gamme, pour de petites puissances, aux alentours de 100€ en général. Le gros de la gamme de radiateur sèche-serviette se situe ensuite entre 250 et 600€ bien qu'il soit possible de retrouver des modèles haut de gamme qui dépassent les 2000€.

Une installation du sèche-serviette compliquée ?

Pour terminer, il y a aussi la question de l'installation. Plus compliqué qu'un simple chauffage d'appoint ou convecteur que l'on branche sur une prise électrique, ou qu'un radiateur électrique classique, le sèche-serviette peut être monté par un électricien ou l'artisan qui fait/refait votre salle de bain. Il faut aussi généralement faire quelques trous pour le haut du sèche-serviette afin qu'il soit bien fixé au mur à la verticale.